AFFAIRE JUBILLAR: UNE VOITURE BLANCHE DANS LE VISEUR DES ENQUÊTEURS

Aucun rapport avec l'aquariophilie! N'importe quoi d'autre pour se défouler, rire, s'amuser pleurer ou juste pour discuter.
Avatar de l’utilisateur
celine 28
Messages : 6
Inscription : 04 Février 2022, 21:33
France  femme 

AFFAIRE JUBILLAR: UNE VOITURE BLANCHE DANS LE VISEUR DES ENQUÊTEURS

Message non lu par celine 28 »

Des traces de sang ont été retrouvées par les enquêteurs à l'intérieur de la voiture d'un ami de Cédric Jubillar. Pour l'heure, on ne sait pas encore s'il s'agit de sang humain ou animal.
Delphine Jubillar est-elle montée dans la Peugeot 306 d'un proche de Cédric Jubillar? Alors que les investigations se poursuivent afin de retrouver le corps de l'infirmière disparue depuis décembre 2020, les enquêteurs se penchent actuellement sur une voiture blanche qui aurait pu servir au transport du cadavre après que des traces de sang y ont été retrouvées, a appris BFMTV d'une source proche du dossier ce jeudi, confirmant une information du Parisien.

Pour l'heure, il est encore impossible de savoir s'il s'agit de sang animal ou humain. Des experts mènent encore des analyses sur ces tâches.

Ce sont les déclarations d'un ancien codétenu de Cédric Jubillar, placé en détention depuis juin en tant que seul suspect dans la disparition de sa compagne, qui ont mis les enquêteurs sur la piste de cette voiture.

Le propriétaire du véhicule, S., âgé de 33 ans, est un proche du mari de l'infirmière. Selon nos informations, il vit à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, à quatre kilomètres du domicile des Jubillar.

Jubillar a-t-il pris la voiture de son ami en pleine nuit?
La Peugeot est saisie le 15 décembre, afin que la police scientifique et technique réalise des expertises, d'après nos informations. L'objectif est alors de déterminer si l'infirmière a pu prendre place à bord. Les premières constatations ne donnent rien, affirment les enquêteurs. Ils font cependant plusieurs prélèvements qu'ils envoient en analyse.

Le lendemain, les policiers auditionnent S., qui affirme d'abord qu'il n'était pas en possession de la voiture au moment de la disparition de Delphine Jubillar. Il change ensuite de version et reconnaît l'inverse, un revirement qu'il justifie alors par "des problèmes de mémoire et de date". En réalité, il a acquis cette voiture en juin 2020, soit six mois avant la disparition de l'infirmière.

S. déclare également aux enquêteurs n'avoir jamais "prêté [son] véhicule" à Cédric Jubillar, et précise que Delphine n'est pas entrée à l'intérieur "en sa présence". Cependant, il affirme qu'il lui arrive de laisser les clés sur le contact. Cédric Jubillar aurait-il pu prendre la voiture sans que son propriétaire ne s'en aperçoive? Pas impossible, selon S..

"Cédric a pu venir en pleine nuit et me la ramener sans que je m'en aperçoive. Il n'y a que 4 kilomètres entre la maison de Cédric et chez moi", répond-il aux enquêteurs.
"Tu sais très bien que c'est moi qui l'ai tuée"
Le lendemain de la disparition, en se rendant chez son ami, Cédric Jubillar ne mentionne pas sa femme, mais évoque simplement une dispute, rapporte S.. Ce jour-là, lorsqu'il interroge son ami à ce sujet, Cédric Jubillar lui aurait répondu sur un ton narquois: "Tu sais très bien que c'est moi qui l'ai tuée".

Selon nos informations, lorsqu'il est interrogé par les enquêteurs sur le comportement de son ami envers sa compagne, S. dresse le portrait d'un mari méprisant.

"Verbalement, il était méchant. (...) Une fois, devant tout le monde, il lui a dit 'ferme ta gueule, tu me saoules'", raconte le témoin.
Celine ;)

Répondre